07 février 2017

La Reine d'un Bal

Je me repose sur le bord de la rivière de ma jeunesse, lassé Par tant de luttes inutiles, que vos regards puérils ont chassés De mon cœur tout l’amour que je lui portais, lassée Par mes lettres, lassée par ma bonté, elle fracasse son être fragile Contre un mur des vanités, Cendrillon aux étoiles perdues et inutile. Elle s’enferme dans une réalité qui est sienne, prolonge le bail de la bêtise Pour s’affranchir d’une pensée censée, celle d’un Homme digne, véritable hantise A sa petite mémoire, cette idylle qui n’a de lueur... [Lire la suite]
Posté par langemichel à 20:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]